Coupe des confédérations 2017: Cravacher dur pour revenir en Russie

Une élimination au premier tour a abrégé le séjour des Lions indomptables dans cette compétition. L’objectif est désormais braqué sur les éliminatoires de la Coupe du monde, qu’il faudra survoler pour espérer revenir en 2018.

Le petit apéro passe mal. Il faudra cravacher dur, voire avaler de couleuvres pour atteindre le plat de résistance : la Coupe du monde 2018 en…Russie. Les Lions indomptables connaissent déjà ce pays, pour y avoir disputé la Coupe des confédérations 2017 qui a toujours cours, hélas ! Le chemin retour sera beaucoup plus sinueux car, il faudra faire preuve de déterminisme face à des pays qui en veulent également en éliminatoires de la Coupe du monde. Prochaine halte : le Nigéria. Les équipiers de Benjamin Moukandjo croiseront en aller et retour les Super Eagles le 28 août et le 2 septembre prochains. La double confrontation est primordiale pour le leadership du groupe B, qui est par ailleurs constitué de l’Algérie et de la Zambie. Les Nigérians occupent la tête du groupe B avec 6 points, tandis que les Camerounais n’en totalisent que deux. Si les Champions d’Afrique se tirent mieux d’affaire dans ces deux rencontres, ils supplanteront les Super Eagles, auquel cas, ceux-ci conforteront leur avance et seront beaucoup certains d’aller en Russie l’année prochaine, si tant est que seul le leader de chaque groupe est directement qualifié pour la compétition.

 

Come-back difficile

 

Le rêve est permis en tout cas, surtout que les équipiers de Benjamin Moukandjo ont déjà palpé l’envergure d’une compétition majeure à travers cette coupe des confédérations. «On a montré qu’on avait de la qualité, mais on a vu qu’il nous fallait encore du travail pour aller titiller les grands noms du football (…) On a une équipe jeune qui découvrait la compétition internationale. On sait à présent mieux nous situer pour revenir plus forts l’année prochaine pour la Coupe du monde avec beaucoup plus d’arguments», s’est épanché le capitaine des Lions indomptables dimanche dernier en conférence de presse, qui a suivi l’élimination de son équipe après la lourde défaite 1-3 face à l’Allemagne, championne du monde en titre. Le Cameroun avait débuté cette rencontre dos au mur, et l’hypothèse d’une qualification au deuxième tour était de moins en moins envisageable, surtout après le nul (1-1) obtenu jeudi dernier face à l’Australie lors de sa deuxième sortie, et une entrée totalement manquée face au Chili (0-2).

La Nationalmannschaft paraissait pourtant à la portée de la nation vert-rouge-jaune durant la première manche (0-0). Mais de retour des vestiaires,  les joueurs de Joachim Löw se sont totalement transfigurés sur l’aire de jeu, et ont sonné le tocsin du supplice camerounais. Un premier but de  Kerem Dembirbay (57e) étale les faiblesses d’une défense camerounaise à mal d’agressivité et de rigueur, et davantage au vent avec l’expulsion d’Ernest Mabouka (65e). Une minute après, l’Allemagne plante sa deuxième banderille par Timo Werner (66e). La réduction du score sur une tête d’Aboubakar, servi par Ngamaleu, ne change rien au poreux destin du Cameroun, aggravé par un troisième but allemand, signé Werner pour son doublé dans la partie (80e). Les Champions d’Afrique sont éliminés, et mis face à la réalité de la compétition de très haut niveau. Le Cameroun avait retrouvé cette compétition, quatorze ans après sa dernière participation en 2003 en France. Mais son séjour a été si bref qu’il n’a pas eu le temps de rendre hommage à Marc-Vivien Foé, héros de l’odyssée française décédée durant le tournoi, et donc ce 26 juin marquait le quatorzième anniversaire de sa disparition.

Yannick Kenné

Rate this item
(0 votes)

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Restez Connecté

Les Reactions

La Griffe d'abou

  • La griffe d'abou du 20/06/2017
    La griffe d'abou du 20/06/2017
  • La griffe d'abou du 19/06/2017
    La griffe d'abou du 19/06/2017
  • La griffe d'abou du 18/06/2017
    La griffe d'abou du 18/06/2017
Go to top