Jacqueline Koung à Bessike, ministre du cadastre, des domaines et des affaires foncières

Cette brave dame du gouvernement est sure d’arracher la palme d’or des ministres des affaires foncières dans l’annulation à la

pelle, à tort et travers, des tires fonciers à travers le pays. Depuis qu’elle est aux affaires, des exemples se multiplient à travers le pays. Malheureusement, et très régulièrement ce n’est pas pour rétablir la légalité. Mais ses décisions sont systématiquement controversées et contestés par des propriétaires qui crient à la spoliation. Le dernier exemple en date est l’annulation dans la ville balnéaire de Kribi d’un titre foncier que date de 1967. Une décision attaquée à la Cour suprême  par son propriétaire. Mais malgré ce verdict de la plus haute instance juridictionnelle du pays, la ministre n’en a cure. Dans un pays de droit, c’est tout simplement inédit.

 

Rate this item
(0 votes)

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Restez Connecté

Les Reactions

La Griffe d'abou

  • La griffe d'abou du 20/06/2017
    La griffe d'abou du 20/06/2017
  • La griffe d'abou du 19/06/2017
    La griffe d'abou du 19/06/2017
  • La griffe d'abou du 18/06/2017
    La griffe d'abou du 18/06/2017
Go to top