Assemblée nationale: Les réseaux sociaux lèvent l’immunité de Joseph Wirba

Suite à l’annonce de la tenue d’une réunion du bureau, le lendemain de la  clôture de la session de juin, la toile s’est enflammée.

L’honorable Joseph Wirba, député du département de Bui dans la région du Nord-ouest et battant pavillon du Social democratic front (Sdf) est manifestement au centre de toutes les attentions. Alors qu’une réunion du bureau de la Chambre Basse du Parlement était annoncée depuis vendredi 07 juillet 2017, les spéculations et les affirmations sur  un probable retrait de l’immunité de ce député ont enflé. Ce samedi 08 juillet 2017, la fébrilité était montée d’un cran. Même dans les couloirs de l’Assemblée Nationale. Se tenant à huis-clos au deuxième étage de l’édifice, la concertation présidée par Cavaye Yéguié Djibril regroupait autant de monde à l’intérieur qu’à l’extérieur. Membres du protocole, personnels de l’Assemblée nationale, hommes de média faisaient le pied de grue dans les couloirs feutrés, dans l’attente de la confirmation ou de l’infirmation des informations relayées sur les réseaux sociaux. Même si l’ordre du jour prévoyait des échanges sur le futur immeuble siège de cette institution et son règlement intérieur notamment.  Le Président de l’Assemblée nationale pouvant  sortir une carte de la manche de sa gandoura en cour de réunion se disait-on. 

 

Douche froide

 

Le scénario prévu d’avance par les réseaux sociaux ne va toutefois pas se dérouler. Après près de trois heures de concertation, le Président,  les vice-présidents, les secrétaires, les questeurs vont tour à tour sortir de la salle l’air de rien. L’ordre du jour n’ayant manifestement pas été modifié. Pour Joseph Mbah Ndam, vice-président de l’Assemblée nationale et député du parti de la Balance, l’idée d’une levée d’immunité ou d’une session extraordinaire est  ridicule. « Pourquoi les gens ont-ils pensé à cela ? Ils sont malades ? La session spéciale n’a pas besoin d’une convocation du Bureau de l’Assemblée nationale. Depuis hier (ndlr vendredi 07 juillet) j’ai dit aux gens que cette réunion n’a rien à voir avec la levée d’immunité de Joseph Wirba. Je ne vois pas ce que Wirba aurait pu faire de mal pour que son immunité soit levée ».

Un étonnement partagé par l’honorable Hermine Patricia Tomanio Ndam Njoya de l’Union démocratique du Cameroun. Cette dernière avoue avoir eu vent de  « l’information » sur le retrait de l’immunité de Joseph Wirba via les hommes de média. Le sujet n’ayant pas été abordé en salle. « Après une session, il est normal que le bureau de l’Assemblée nationale se réunit. Nous nous réjouissons de cela et surtout quand il y a des préoccupations qui mettent en exergue les intérêts de l’Assemblée nationale. Donc, moi en tant que député de l’Union démocratique du Cameroun, il y a un point qui m’a intéressée, c’est celui de la construction de l’immeuble du Parlement. C’est clair que de plus en plus les informations se confirment qu’on aura un village de l’Assemblé nationale ». Ajoutant : «  l’Assemblée parlementaire c’est une institution qui regroupe plus de 800 personnels, c’est tout à fait normal de par les dispositions du Règlement intérieur que le bureau se réunisse pour évoquer non seulement la prestation des agents de l’administration, Ainsi, les membres du Bureau de l’Assemblée nationale n’ont fait que discuter sur les mesures à mettre en place pour trouver un espace pouvant accueillir le futur immeuble (l’autorisation étant déjà donnée par le président de la République), l’apport de la Chine dans ce projet (construction gratuite selon le député Sdf Awudu Mbaya). En bref, une réunion comme une autre.

En rappel, l’attention portée sur le député Joseph Wirba fait suite à sa rentrée parlementaire survenue au cours de la session de juin. L’honorable Wirba était «porté-disparu» depuis la session de novembre 2016 au cours de laquelle il avait du haut de la tribune apporté notamment son soutien au mouvement sécessionniste. Une déclaration qui lui avait valu la désapprobation du Chairman et un mandat d’arrêt lancé par le Délégué Général à la Sureté Nationale. Malgré son immunité.

B.C.M

 

 

 

Rate this item
(0 votes)

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Restez Connecté

Les Reactions

La Griffe d'abou

  • La griffe d'abou du 20/06/2017
    La griffe d'abou du 20/06/2017
  • La griffe d'abou du 19/06/2017
    La griffe d'abou du 19/06/2017
  • La griffe d'abou du 18/06/2017
    La griffe d'abou du 18/06/2017
Go to top